Les contre-indications du Lipofilling mammaire Tunisie

Le lipofilling mammaire Tunisie est une technique  d’augmentation de volume des seins utilisant un comblement par de la graisse autologue. La technique est validée, mains des précautions sont à prendre notamment le respect des contre-indications. On vous expose les contre-indications du lipofilling des seins selon les directives de la HAS (haute autorité de santé).

Dans le cas d’une chirurgie esthétique ou réparatrice sans antécédents de cancer de sein ;  on contre-indique l’autogreffe de graisse au niveau des seins en cas de :

  • Désir irréaliste de la patiente pour le résultat de l’augmentation mammaire
  • Un faible capital adipeux
  • Une instabilité pondérale
  • La présence de facteurs de risques ou d’un cancer du sein évolutif

Deuxièmement, en cas de lipofilling mammaire pour reconstruction après mastectomie partielle ; les contre-indications sont les suivantes :

  • Absence de rémission locale
  • Métastases incontrôlées
  • Résection chirurgicale tumorale  non en zones saines (en cas de traitement conservateur)
  • Traitements incomplets (chirurgical, radiothérapie, hormonothérapie)
  • Délai inférieur à 2 ans de l’achèvement des traitements locaux

Troisièmement, en cas de reconstruction après mastectomie totale, les contre-indications de la greffe de graisse pour les seins sont les suivantes :

  • Absence de rémission locale
  • Métastases incontrôlées
  • Délai inférieur à 2 ans après achèvement des traitements locaux en cas de risque élevé de récidive cancéreuse locale
Lipofilling mammaire Tunisie
Lipofilling mammaire Tunisie

 Les précautions à prendre pour votre lipomodelage mammaire

Dans le cadre de la chirurgie esthétique ou réparatrice, on doit réaliser une exploration radiologique mammaire systématique avant l’acte (mammographie et/ou échographie selon l’âge). Aussi, un contrôle radiologique est à faire 1 an après.

En cas de greffe de graisse après mastectomie partielle, le bilan radiologique comporte une échographie, mammographie et une IRM. Un contrôle est à faire un 1 an après l’acte.

Et, en cas de lipofilling mammaire pour reconstruction après mastectomie totale, la patiente devra subir en fait son bilan de suivi régulier.